La Topina se transforme en cooperative

Per vos servir melhor, la Topina se transforma en cooperativa !

Durant ces mois de fermeture –ben provisòria– nous avons réfléchi longuement à l’élaboration de la meilleure recette pour l’avenir de La Topina.

En plus de la recherche d’un nouveau local au coeur de Toulouse (que nous avons maintenant trouvé !) notre réflexion s’est portée sur notre statut, et comment faire pour que celui-ci représente au mieux nos valeurs fondatrices.

Le 17 juillet dernier, nous avons choisi de nous transformer en société coopérative et participative (URSCOP pour ceux qui souhaiteraient en savoir plus).

Florent, Margaux, Marie et Nathalie, se sont associés afin de donner un statut humaniste et solidaire à leur activité.

Jusqu’ici La Topina a été un projet 100% associatif, porté par l’association Fasem de Bruch.

Celle-ci reste au coeur du projet, car elle est à la fois membre associé de la coopérative et elle reste organisatrice de la majeure partie de l’activité culturelle : du développement des ateliers, de l’organisation des concerts, des conférences et des expositions, de la mise en place et du fonctionnement de la bibliothèque, de l’accueil de stagiaires…

Une coopérative pourquoi ?

Créer une coopérative  c’est permettre à chacun d’entre nous de nous engager encore davantage grâce à une rémunération juste et équitable pour le travail que nous faisons.

Mais c’est surtout agir en accord avec les valeurs qui nous tiennent le plus à coeur : prééminence de la personne humaine, démocratie, solidarité et partage. Tout particulièrement, la recherche du profit économique restera toujours subordonnée à la promotion et à l’épanouissement de ses coopérateurs.

La Topina conservera son identité particulière dans sa façon de travailler : reconnaissance de la dignité du travail, droit à la formation, à la créativité et à l’initiative, responsabilité partagée, transparence, et ouverture accrue au monde extérieur.

Au delà de ces principes qui constituent le fondement des coopératives, la Topina souhaite aller plus loin, dans une certaine tradition occitane et toulousaine de la convivéncia, et défend activement la mixité sociale et générationnelle, l’intégration du handicap, et de toutes les cultures.

Un brave mercés a los que nos ajudèron a menar aquel projècte duscas aquí.

A plan lèu amb la Topina, amb d’autras nòvas frescas !

Comments

comments